En Scandinavie, comme tout coute excessivement cher, nous avons choisi d'économiser sur le logement.

  • Le couchsurfing.

Nous avons passé plusieurs nuits en couchsurfing. Le couchsurfing, c'est dormir chez quelqu'un qui fait partie du grand réseau de couchsurfeurs, et qui accepte de prêter un canapé ou un bout de sol, à titre gratuit (mais amener un petit cadeau, ou préparer un repas est plutôt apprécié). Ce qui est génial c'est que ça permet aussi de rencontrer des gens du pays où l'on se trouve, et l'on apprend beaucoup de choses ! Nous avons également pu manger de très bonnes spécialités finlandaises chez un de nos hôtes en Finlande ! Pour faire partie du réseau et accueillir des gens chez vous, ou vous faire héberger, il faut créér votre profil sur ce site (en anglais c'est mieux !) : https://www.couchsurfing.org/

 

  • Le camping sauvage.

Il est autorisé en Norvège et nous en avons largement profité ! Se réveiller dans la nature, au bord d'un fjord est vraiment quelque chose de magique ! Le camping sauvage est également autorisé/toléré en Suède, en Finlande et en Estonie.

Rien ne vous empêche également de faire du camping sauvage dans toute l'Europe, il suffit simplement de trouver un endroit isolé, et après, c'est à vos risques et périls ! ^^

 

  • Les trains de nuit.

A utilisé le plus possible si vous avez un pass InterRail ! C'est vraiment économique, et ça permet d'avancer sans perdre une journée ! Et on y dort plutôt bien, surtout dans les trains à cabine quand il n'y a personne. Il nous est même arrivé de traverser un pays en train de nuit uniquement pour ne pas dormir dehors (en Slovaquie par exemple).

 

  • Les auberges de jeunesse.

Nous avons utilisé ce mode d'hébergement à partir de l'Estonie car ce n'était pas cher, entre 9 et 12 euros environ pour les dortoirs, dans tous les pays. Nous n'avons jamais réservé à l'avance et avons toujours eu de la place (sauf à Cracovie où nous sommes arrivées un samedi), mais nous avons voyagé en hors-saison donc il y avait peu de monde.

Généralement, on prenait 3 ou 4 adresses d'auberges sur Internet la veille de notre arrivée dans une ville, et on en choisissait une au plus près (de la gare !) le jour J.

Les auberges de jeunesse sont des lieux vraiment conviviaux, on y rencontre des gens de toutes nationalités, c'est génial ! De plus on y trouve en principe un certain confort, c'est à dire une cuisine, des ordinateurs, des machines à laver... Autant vous dire qu'une fois qu'on y a goûté, c'est très dur de s'en passer !^^

 

  • La carte Hostelling International.

Hostelling International est une association qui regroupe de nombreuses auberges de jeunesse dans le monde. On avait lu qu'il valait mieux prendre une carte de membre en France avant de partir, car on serait quand même obligé de l'acheter dès la première nuit passée dans une auberge de cette association, et que celà nous couterait plus cher. En France, nous l'avons payé 7 euros.

Mais il s'est avéré que la plupart des AJ dans lesquelles nous avons dormi ne faisait pas partie du réseau Hostelling International. Et dans les quelques auberges de ce réseau où nous avons dormi, notre carte nous a apporté de petites réductions, mais elle n'était pas obligatoire, mise à part à Dubrovnik en Croatie, où nous aurions été obligées de l'acheter.